USEE Taichi Chuan

Unité Corps Esprit

Bienvenue sur le site de l’USEE Taichi Chuan

Le site à pour but de vous faire découvrir cette discipline.
Vous trouverez des informations précieuses ainsi que tout ce que vous devez savoir sur la vie de l’association.

USEE Taichi Chuan 95 Ezanville
21, rue de Condé
95460 Ezanville

« L’intention engendre l’énergie qui crée le mouvement »

LE TAICHI CHUAN

ART MARTIAL

Simple fouet par Yang Cheng-fu

Le tai-chi-chuan en tant qu’art martial interne insiste sur le développement d’une force souple et dynamique appelée jing (劲), par opposition à la force physique pure li (力).

Une des règles du tai-chi-chuan est le relâchement song (). Ce relâchement garantit la fluidité des mouvements et leur coordination. Une fois la relaxation song installée, le pratiquant va développer le pengjing, force interne consistant à relier chaque partie du corps en restant relaxé. Selon un dicton : « Une partie bouge, tout le corps bouge ; une partie s’arrête, tout le corps s’arrête ». Le pengjing est la force caractéristique du tai-chi-chuan ; on peut lui trouver une analogie avec une boule élastique. Frappez la boule et votre coup sera retourné contre vous. Plus simplement, le tai-chi-chuan contrôle les mouvements en exerçant des forces tangentielles ou de rotation.

Lors des frappes, l’énergie est tout d’abord concentrée dans le dantian inférieur (下丹田), qui est un des centres fondamentaux du qi (aussi connu sous la désignation hindouiste « second chakra »). Puis elle est libérée, accompagnée d’une onde de choc propagée par l’ondulation des articulations du pratiquant, tel un fouet. On appelle cette action faire jaillir la force, ou fajing (发劲).

Le tai-chi-chuan porte une attention particulière à l’enracinement. L’énergie doit aussi s’élancer des « racines » que constituent les pieds, puisque ce sont généralement eux qui, dans la majorité des cas, vont amorcer le coup que transmettra la main, ou tout autre partie frappante. On dit parfois, « le pied donne le coup, la hanche dirige et la main transmet ». L’énergie provient des pieds, puis elle est dirigée par la taille avant d’être transmise par les mains.

Le tai-chi-chuan peut aussi être vu comme un qigong. Il implique un travail sur le souffle et non sur la force brute. C’est pourquoi l’entraînement est tout d’abord exécuté lentement pour sentir les flux du souffle qi, en vue d’exercices d’alchimie interne plus approfondis. Le centre de gravité et la respiration doivent être amenés au niveau de l’abdomen, au dantian inférieur.

Le tai-chi-chuan se pratique généralement à mains nues, mais il existe des formes de tai-chi avec éventail, poignard, épée, bâton, sabre, que le pratiquant pourra apprendre après quelques années d’expérience. -Wikipédia –

Les trois vertus du Taï Chi Chuan : Pour atteindre la sérénité et l’harmonie il faut être …

1. Lent, lent de la lenteur du nuage qui s’effiloche au vent d’été,
2. Léger, léger de la légèreté du cocon qu’on dévide sans que ne se brise le fil de soie,
3. Doux, doux de la douceur d’un arc au repos.

Alors, si je suis lent, léger, et doux, alors seulement je serai calme dans ma tête et dans mon corps.

En quoi la pratique de Tai Chi Chuan est elle bénéfique ?

1. Massage des organes internes

2. Étirement des petits muscles de la colonne et des côtes

3.Contraction et expansion des grands vaisseaux sanguins, favorisant l’élimination des toxines

4. Activation, étirement et renforcement des ilio-psoas et des muscles abdominaux

5. Étirement et souplesse de la musculature dorsale pour la santé du dos

6. Respiration inversée pour une meilleure oxygénation du sang

7. Activation des muscles du bas-ventre pour la santé digestive

Les mouvements du style du serpent activent naturellement l’énergie au travers des méridiens du corps créant une action de pompage depuis « la source bouillonnante » du pied au Dan Tien, à la colonne vertébrale puis vers l’extérieure par les mains.

2017 L’Année du Coq de Feu 

(cliquez ici pour en savoir plus)

USEE TAICHI CHUAN 95 EZANVILLE

21, rue de Condé 95460 Ezanville